Press Releases

Les embouteillages en baisse : conséquence d’une situation économique au ralenti et d’un chômage en hausse

 

  • Le scorecard report 2015 d’INRIX confirme une diminution des bouchons dans 13 villes françaises
  • La France passe de la 4ème à la 7ème place dans la liste des pays les plus embouteillés en Europe, avec 29 heures de perdu en moyenne dans les embouteillages en 2014
  • La Belgique, pays européen le plus embouteillé
  • Grenoble et Paris accusent la plus forte diminution des embouteillages
  • Paris reste la ville de France la plus concernée, avec 45 heures passées dans les embouteillages en moyenne en 2014, 10 heures de moins qu’en 2013
  • Le Périphérique extérieur, entre la Porte Maillot-Bois de Boulogne et la Porte de Clignancourt (13,65 kilomètres), est le tronçon le plus bouché avec 82 heures par an en moyenne pour un automobiliste

 

 PARIS, France – 24 août 2015 : INRIX, principal fournisseur mondial de services d’info-trafic en temps réel et de services d’aide à la conduite connectés, publie son rapport annuel de relevé statistique du trafic national (Traffic Scorecard Report). Il en ressort que les automobilistes français ont perdu 29 heures en moyenne dans les embouteillages en 2014.

La France passe de la 4ème à la 7ème place dans la liste des pays européens les plus concernés par l’encombrement du trafic, alors même que les automobilistes français ont passé 29 heures de moins dans les embouteillages que leurs homologues belges. La Belgique est en effet le pays le plus encombré d’Europe, avec 51 heures perdues dans les embouteillages en moyenne en 2014.

 La France a affiché une croissance économique de 0,2 % seulement l’an dernier[1] – loin derrière la moyenne de l’Union européenne à 1,4 %[2]. Sur la même période, le taux de chômage a atteint son plus haut niveau depuis 1999[3] à 10,4 %[4].  Ces facteurs influent sur la densité du trafic avec une inflexion à la baisse de la demande de transport routier et un moins grand nombre de personnes amenées à se rendre au travail en voiture.

La congestion du trafic est en recul dans les 13 plus grandes métropoles françaises en 2014. C’était le cas pour 11 grandes villes sur 13 en 2013. Les baisses les plus fortes ont été constatées à Grenoble (-26%) et Paris (-18%) avec 31 et 45 heures passées dans les embouteillages respectivement.

 Liste des métropoles françaises les plus embouteillées en 2014 :

(en nombre d’heures par an passées dans les embouteillages) 

Rang Métropole Heures passées dans le trafic en 2014 Variation par rapport à 2013 (en heures)
1 Paris 45 -10
2 Lyon 40 -4
3 Toulouse 36 -3
4 Bordeaux 36 -5
5 Strasbourg 34 -3
6 Toulon 34 -4
7 Grenoble 31 -11
8 Nantes 30 -2
9 Rennes 28 -5
10 Caen 25 -6
11 Tour 8 -1
12 Nancy 7 -3
13 Clermont-ferrand 7 -2

 

« C’est la troisième année consécutive que la densité du trafic en France recule », déclare Bryan Mistele, président & CEO, INRIX. « La hausse du chômage et la lenteur du retour de la croissance économique expliquent la moindre fréquentation des routes et donc la plus grande fluidité du trafic. »

 

Comparatif France – Europe

Des 13 pays européens analysés, plus de la moitié (53%) ont constaté l’intensification de la congestion du trafic en 2014 par rapport à 2013, une tendance qui reflète la poursuite de la croissance économique. A l’inverse, les pays confrontés à de forts taux de chômage et à une croissance faible ou négative affichent des statistiques inférieures à celles de 2013.

 

Liste des pays en Europe où la congestion du trafic est la plus forte (en nombre d’heures par an passées dans les embouteillages) :

Classement
du pays en
2014
Classement
du pays en
2013
Pays Nbre d’heures perdues par an en moyenne : 2013 Nbre d’heures
perdues par an en
moyenne : 2014
Variation
horaire entre
2014 et 2013
PIB 2014 (%)[5]
1 1 Belgique 58 51 -8 1.1
2 2 Pays-Bas 45 41 -4 0.9
3 3 Allemagne 35 39 4 1.6
4 5 Luxembourg 32 34 3 2.3
5 6 Royaume-Uni 30 30 0 2.6
6 8 Suisse 25 29 4 2.0
7 4 France 29 29 0 0.2
8 9 Autriche 31 25 -6 0.3
9 10 Irlande 21 24 4 4.8
10 7 Italie 25 20 -6 -0.4
11 11 Espagne 17 17 0 1.4
12 13 Portugal 6 6 0 0.9
13 12 Hongrie 10 5 -4 0.9

 

 

Les routes de France les plus encombrées

 L’édition 2014 du rapport recense également les routes de France les plus encombrées et les pires horaires en termes d’embouteillages. Il en ressort que Paris est la ville la plus encombrée, avec une telle densité du trafic aux heures de pointe que les automobilistes ont passé jusqu’à 82 heures dans leur véhicule l’an dernier.

 

Liste des tronçons français les plus encombrés par le trafic en 2014 (en nombre d’heures par an passées dans les embouteillages) :

Rang Ville Tronçon(s) Depuis Jusqu’à Distance (miles) Pire période Pire jour et horaire Heures perdues
au total/an
1 Paris Périphérique Extérieur Porte Maillot- Bois de Boulogne Porte de Clignancourt 8.48 PM Fri 17:00 82.24
2 Paris Périphérique Intérieur Porte de Saint-Cloud (E2) Porte d’Orléans (E1) 7.43 PM Fri 18:00 76.12
3 Paris A86 Aubervilliers Nanterre Université 9.96 PM Fri 18:00 55.6
4 Paris Voie Georges Pompidou – Quais Rive Droite Porte de Saind-Cloud Porte de Bercy 7.79 PM Tues 18:00 49.36
5 Paris A86 Sénia – Thiais Créteil 7.62 PM Tues 17:00 44.04
6 Paris D906 Clamart – Le Plessis Robinson Paris – Porte de Châtillon 5.1 PM Fri 18:00 43.24
7 Paris A86 Rosny-sous-Bois Nogent – Champigny 5.15 PM Mon 18:00 41.64
8 Paris Périphérique Intérieur Porte des Lilas Porte de la Chapelle 6.38 AM Tues 08:00 39.4
9 Paris Périphérique Extérieur Porte de Bercy Porte de Gentilly 5.77 AM Mon 08:00 38.56
10 Paris D7 Pont de Neuilly Villeneuve-la-Garenne centre 5.18 PM Fri 17:00 37.68

 

La situation du trafic dans les villes d’Europe

 Le Scorecard report d’INRIX permet également d’apporter une analyse du trafic dans les principales grandes villes d’Europe. Sur 94 villes européennes, près de la moitié (48%) enregistrent une augmentation de la densité du trafic par rapport à 2013.

Tandis que Londres arrive première du classement des 25 villes européennes les plus encombrées, c’est Barcelone qui enregistre la plus forte progression de la congestion en glissement annuel, avec une hausse de 66 %. Par rapport aux statistiques relevées en 2013, les automobilistes ont passé 10 heures de plus dans les embouteillages en 2014, passant de 15 heures perdues par an en 2013 à 25 heures en 2014.

Cette augmentation s’explique par la meilleure croissance économique avec un PIB en hausse de 1,4 % en 20141, première fois depuis 2008 que l’Espagne affiche un taux de croissance annuel positif. Le chômage a baissé de 3% à Barcelone en 2014 atteignant les 20 %[6], ce qui explique la hausse de la consommation, la plus forte fréquentation des routes et l’augmentation du nombre de personnes amenées à se rendre au travail en voiture.

 

Liste des villes d’Europe les plus encombrées en 2014 :

(en nombre d’heures par an passées dans les embouteillages) 

Rang
2014
Rang
2013
Métropole Heures passées dans
le trafic en 2014
Variation horaire
par rapport à 2013
1 2 Zone des déplacements quotidiens autour de Londres 96 14
2 1 Bruxelles 74 -9
3 6 Cologne 65 9
4 3 Anvers 64 -14
5 5 Stuttgart 64 4
6 10 Karlsruhe 63 10
7 7 Milan 57 1
8 13 Düsseldorf 53 4
9 15 Utrecht 53 5
10 9 Gand 52 -2
11 16 Gr. Manchester 52 6
12 12 La Haye 51 2
13 14 Hambourg 48 0
14 17 Munich 48 4
15 4 Rotterdam 48 -15
16 8 Paris 45 -10
17 26 Bonn 42 4
18 22 Région de la Ruhr 42 2
19 11 Amsterdam 41 -9
20 18 Lyon 40 -4
21 37 Nuremberg 38 6
22 24 Merseyside 37 -2
23 41 Fribourg-en-Brisgau 37 5
24 38 Francfort-sur-le-Main 37 5
25 43 Gr. Belfast 37 6

 

####

 

A propos du Traffic Scorecard d’INRIX

L’INRIX Traffic Scorecard évalue les problèmes de congestion du trafic en ne se limitant pas aux données des capteurs routiers et aux techniques traditionnelles d’échantillonnage statistique mais en procédant à une analyse comparée dans le temps des données en temps réel des véhicules empruntant les principales voies d’accès aux métropoles, collectées par le biais du crowdsourcing.

INRIX analyse plusieurs milliers de milliards de points de données en temps réel d’une centaine de sources, et notamment les données collectées par crowdsourcing auprès de véhicules commerciaux en tous genres, taxis, navettes d’aéroport, camionnettes de livraison, camions longue distance, et de véhicules privés, ainsi que de dispositifs mobiles. Chaque relevé de données de ces véhicules et dispositifs équipés de GPS inclut la vitesse, le lieu et la direction du véhicule concerné à une date et une heure précises, sans préciser la durée prévue du trajet. Pour établir son rapport INRIX Traffic Scorecard, INRIX analyse les données relevées sur les millions de kilomètres des principales autoroutes et voies secondaires en Europe à chaque heure de la journée. Il en résulte une analyse de la congestion du trafic la plus complète et représentative à ce jour, couvrant les principales métropoles de 14 pays.

Ce sont les mêmes données utilisées pour établir le rapport Scorecard qui alimentent l’app gratuite pour smartphone INRIX Traffic, qui aide les automobilistes à éviter autant que possible de se retrouver piégés dans les embouteillages. Pour que les automobilistes ne soient plus jamais en retard, l’app INRIX Traffic s’appuie sur le plus important réseau mondial de crowdsourcing de données relatives au trafic et les renseigne sur les itinéraires les plus rapides entre leur domicile et leur travail, les horaires de départ recommandés et les temps de trajet, les prévisions de trafic et les alertes d’info-trafic concernant les itinéraires qui les intéressent.

Plus d’information sur INRIX Traffic sur http://inrixtraffic.com.

Pour en savoir plus sur la congestion du trafic dans un pays, comparer la situation de différents pays et villes, et lire la synthèse des conclusions du rapport, visitez scorecard.inrix.com. Les données utilisées pour établir le rapport INRIX Traffic Scorecard sont disponibles sous licence et consultables immédiatement par les organisations du public et du privé qui souhaiteraient les analyser plus en profondeur.

 

 A propos d’INRIX

 INRIX® est une société de Big Data qui connaît l’un des plus forts taux de croissance dans le monde. La société s’appuie sur des techniques d’analyses statistiques élaborées pour réduire le poids du trafic au niveau individuel, économique et environnemental. Grâce à des services d’info-trafic en temps réel et des techniques de prévision de la circulation, INRIX aide les grands constructeurs et les flottes automobiles, les gouvernements et les services d’information à rendre la conduite facile pour les automobilistes.

Notre vision est simple : résoudre les problèmes liés au trafic, rendre le pouvoir aux conducteurs, les aider à gérer leur temps et encourager le commerce.

Que ce soit via des équipements embarqués dans les voitures, en ligne ou mobiles, notre information trafic en temps réel et nos services associés aident plusieurs millions de conducteurs dans le monde à gagner du temps, à économiser de l’argent et du carburant au quotidien, et à éviter le sentiment de frustration. INRIX fournit une information et une aide à la conduite éclairés, ainsi que des outils et des services analytiques sophistiqués dans 6 secteurs d’activité couvrant près de 7,9 millions de km de routes, et ce dans 42 pays. Pour plus d’information, visitez INRIX.com ou téléchargez notre app INRIX XD Traffic pour iOS et Android. Plus d’information sur www.INRIX.com

 

[1]http://www.insee.fr/en/themes/indicateur.asp?id=26

[2]http://www.ons.gov.uk/ons/dcp171778_405340.pdf

[3]http://www.indexmundi.com/g/g.aspx?c=fr&v=74

[4]http://www.tradingeconomics.com/france/unemployment-rate

[5]http://data.worldbank.org/indicator/NY.GDP.MKTP.KD.ZG

[6]  http://www.idescat.cat/pub/?id=aec&n=318&lang=en

Related News